Text Size:
  • A
  • A
  • A

L’abbé Michael J. McGivney: Un ami de la famille

1/1/2006

Douglas Brinkley et Julie M. Fenster

Les registres paroissiaux de l’église St. Mary’s de New Haven du temps où l’abbé Michael J. McGivney y servait ne révèlent que peu de choses sur la vie de ce dernier, sinon qu’il était un prêtre très occupé. Laissé à lui-même à la tête de la paroisse par suite de l’absence prolongée du curé pour cause de maladie, l’abbé McGivney, à l’intérieur d’une période de 30 jours en 1883, a célébré quatre mariages, baptisé quatre enfants, célébré des messes pour la Société Saint-Vincent-de-Paul, chanté les vêpres, donné sa bénédiction lors d’un service spécial de prière et assisté à une rencontre à l’occasion de l’entrée de deux jeunes femmes chez les Sœurs de la miséricorde. En même temps, il a supervisé les dévotions de mai à la Vierge Marie, alors qu’une statue de la Sainte Vierge a été consacrée et qu’une chorale de 250 enfants devait offrir un concert. Le prêtre de 31 ans veillait en plus pendant tout ce temps-là à aider ses Chevaliers de Colomb à s’étendre au-delà de St. Mary’s.

Dans une nouvelle biographie dont le titre pourrait être traduit en français par Prêtre de paroisse: l’abbé McGivney et le catholicisme américain (William Morrow, 24,95 $US / 32,95 $CAN), le célèbre historien américain Douglas Brinkley et Julie M. Fenster décrivent la vie et l’époque du jeune prêtre à l’aide de maints détails révélateurs. Grâce à un arrangement exclusif conclu auprès des auteurs et de leur éditeur, le magazine Columbia présente aujourd’hui le chapitre 1 de cet ouvrage très attendu, intitulé «Un ami de la famille».

[Excerpt: From the forthcoming book Parish Priest by Douglas Brinkley and Julie M. Fenster. Copyright © 2006 by Douglas Brinkley and Julie M. Fenster. To be published in January 2006 by William Morrow, an imprint of HarperCollins Publishers. Reprinted by permission.]