Text Size:
  • A
  • A
  • A

Notre manuel pour l’église domestique

5/1/2016

par le Chevalier Suprême, Carl A. Anderson

Le nouveau document du pape François est une orientation sûre pour développer la vie familiale

Carl A. Anderson

LE MOIS DERNIER, le Pape François a dévoilé l’un des documents les plus importants de son pontificat : Amoris Laetitia (la joie de l’amour). Cette exhortation apostolique post-synodale fera couler beaucoup d’encre dans les prochains jours. On peut cependant d’ores et déjà affirmer qu’Amoris Laetitia est notre manuel pour construire la famille catholique en tant qu’Église domestique. De plus, il s’agit du manuel pour la nouvelle initiative de notre Ordre, « Construire l’Église domestique, tout en renforçant notre paroisse ».

Dans le document, le Pape François nous rappelle de concevoir la famille en tant que sanctuaire de vie et d’amour qui est le cœur de l’église domestique : « […] la capacité du couple humain à procréer est le chemin par lequel passe l’histoire du salut, écrit-il. Sous ce jour, la relation féconde du couple devient une image pour découvrir et décrire le mystère de Dieu, fondamental dans la vision chrétienne de la Trinité qui, en Dieu, contemple le Père, le Fils et l’Esprit d’amour. Le Dieu Trinité est communion d’amour, et la famille est son reflet vivant. Les paroles de Saint Jean- Paul II nous éclairent : “Notre Dieu, dans son mystère le plus intime, n’est pas une solitude, mais une famille, puisqu’il porte en lui-même la paternité, la filiation et l’essence de la famille qu’est l’amour. Cet amour, dans la famille divine, est l’Esprit-Saint” ». (Amoris Laetitia, 11)

Le Pape François réaffirme avec force l’enseignement du Bienheureux Paul VI tel qu’exprimé dans Humanae Vitae au sujet du « lien intrinsèque entre l’amour conjugal et l’engendrement de la vie » (68).

Le Saint-Père rappelle également l’enseignement de Saint Jean-Paul II, contenu dans ses catéchèses portant sur l’amour humain ainsi que dans Familiaris Consortio, affirmant qu’à travers ces documents, son prédécesseur « a qualifié la famille de “voie de l’Église” » (69).

Manifestement, le Pape François présente lui aussi la famille comme « la voie de l’Église », tout en soulignant le besoin accru de soins pastoraux prodigués aux familles.

Dans Amoris Laetitia, il décrit l’Église comme « une famille de familles » (87). C’est particulièrement le cas de nos églises paroissiales et il s’agit de la prémisse fondamentale sur laquelle repose notre initiative « Construire l’Église domestique, tout en renforçant notre paroisse ».

En décembre dernier, lorsque l’Aumônier suprême et moi avons évoqué notre « Construire l’église domestique » durant notre discussion avec le pape François, ce dernier nous encouragea à poursuivre nos efforts au niveau du renforcement de la vie familiale, particulièrement en incitant un nombre accru de familles à  être actives au sein de leurs paroisses.

Les conseils paroissiaux des Chevaliers de Colomb sont très bien placés pour réaliser cette mission. Amoris Laetitia nous appelle à une nouvelle « pastorale familiale » basée sur « le témoignage joyeux des […] familles, Églises domestiques » (200). Cette notion est particulièrement importante pour les jeunes époux et pères.

Le Pape François invite chacun d’entre nous à redoubler d’efforts pour renforcer la vie familiale. Notre nouvelle initiative de consécration familiale à la Sainte Famille est un élément fondamental à cet égard.

Amoris Laetitia se termine avec cette prière:

« Sainte Famille de Nazareth, fais aussi de nos familles un lieu de communion et un cénacle de prière, d’authentiques écoles de l’Évangile et de petites Églises domestiques.

« Sainte Famille de Nazareth, que plus jamais il n’y ait dans les familles des scènes de violence, d’isolement et de division ; que celui qui a été blessé ou scandalisé soit, bientôt, consolé et guéri.

« Sainte Famille de Nazareth, fais prendre conscience à tous du caractère sacré et inviolable de la famille, de sa beauté dans le projet de Dieu. »

J’aimerais que nous adoptions cette prière et que nous y ajoutions : « Sainte Famille de Nazareth, accorde aux Chevaliers de Colomb d’être un vivier où les familles font l’expérience de la joie de l’Évangile, s’épanouissent en tant que sanctuaires d’amour et de vie et en tant que véritables Églises domestiques témoignent de la beauté de la famille dans le projet de Dieu. »

Vivat Jesus!