Text Size:
  • A
  • A
  • A

Méditations et thèmes mensuels

Mai

Un père tenant son enfant

Parce qu’au début de la création, Dieu donna le commandement du travail, nous voulons établir l’harmonie entre le travail et la vie familiale.

À travers le travail, les parents remplissent leurs rôles en tant que gardiens et pourvoyeurs. Bien que le besoin de travailler doive être soustrait du temps passé en famille, il offre également l’opportunité aux parents d’offrir un modèle d’engagement pour soutenir la famille et travailler en collaboration avec d’autres dans l’accomplissement des tâches qui y sont reliées.

Les enfants peuvent également apprendre à travers leurs propres responsabilités. En participant aux différentes tâches et autres travaux domestiques, ils apprennent à faire partie d’une équipe ainsi que la satisfaction qui accompagne un travail bien fait.

Projet familial

Développez la notion de travail d’équipe parmi les membres de votre famille, en complétant ensemble un projet au sein de votre foyer, de votre paroisse ou de votre communauté.

Créez un jardin pour Marie ou encore un endroit spécial pour y installer sa statue, visitez des cimetières locaux au printemps pour participer au nettoyage ou prévoyez une plage horaire pour réciter le chapelet ensemble, en tant que famille.

Méditations

Extraite de l’Exhortation apostolique Redemptoris Custos de saint Jean-Paul II

Une des expressions quotidiennes de cet amour dans la vie de la Famille de Nazareth est le travail. Le texte évangélique précise par quel type de travail Joseph essayait d’assurer la subsistance de sa Famille: celui de charpentier. Ce simple mot recouvre toute l’étendue de la vie de Joseph. Pour Jésus, ce sont là les années de la vie cachée dont parle l’évangéliste après l’épisode du Temple: « Il redescendit alors avec eux et revint à Nazareth; et il leur était soumis. » (Luc 2, 51.) Cette « soumission », c’est-à-dire l’obéissance de Jésus dans la maison de Nazareth, est aussi comprise comme une participation au travail de Joseph. Celui qui était appelé le « fils du charpentier » avait appris le travail de son « père » putatif. Si, dans l’ordre du salut et de la sainteté, la Famille de Nazareth est un exemple et un modèle pour les familles humaines, on peut en dire autant, par analogie, du travail de Jésus aux côtés de Joseph le charpentier.

  1. Comment le travail — que ce soit dans un emploi extérieur, à la maison, veillant sur les enfants ou encore dans l’accomplissement de certaines tâches — représente-t-il une « expression quotidienne d’amour » dans notre famille? Qu’est-ce qui le rend « vrai et authentique » ou faux et inauthentique ?
  2. De quelles manières le travail est-il une source de tension pour notre famille? Comment puis-je résoudre celle-ci et transformer mon travail afin qu’il devienne une source de joie pour le reste de la famille? Comment puis-je faire en sorte que mon travail soit davantage empreint d’amour?
  3. Imitant Jésus qui travaillait avec Joseph, comment puis-je aider les autres membres de la famille à remplir leurs responsabilités, ou encore leur laisser savoir que ce qu’ils font est important?

Lecture de l’Évangile du mois
Psaume 90, 1-2, 14-17

Une prière pour l’intervention divine

Seigneur, tu as été pour nous un refuge
d’âge en âge.
Avant que les montagnes fussent nées,
enfantés la terre et le monde,
de toujours à toujours tu es Dieu.

Rassasie-nous de ton amour au matin,
nous serons dans la joie et le chant tous les jours.
Rends-nous en joies tes jours de châtiment et
les années où nous connûmes le malheur.
Paraisse ton oeuvre pour tes serviteurs,
ta splendeur soit sur leurs enfants!
La douceur du Seigneur soit sur nous!
Confirme l’ouvrage de nos mains!