Text Size:
  • A
  • A
  • A

Depuis 20 ans, les Chevaliers d'Ottawa défendent la vie avec conviction

5/15/2016

les Chevaliers d'Ottawa défendent la vie avec conviction

Présent lors de la Marche nationale canadienne pour la vie, le Directeur Suprême Nicholas Graydon du Nouveau-Brunswick s'est exprimé sur la colline du Parlement au cours d'un rassemblement organisé avant la Marche.

Les membres des Chevaliers de Colomb et leurs familles étaient rassemblés par milliers à Ottawa pour la 20ème Marche annuelle canadienne pour la vie, le jeudi 11 mai dernier. Des milliers d'autres personnes ont participé à des marches locales partout dans le pays.

Réunis pacifiquement sur la colline du Parlement, les participants à la Marche nationale se sont réunis pour demander que les lois de la nation défendent une fois de plus le droit le plus fondamental de tout être humain : le droit à la vie.

Les marches locales et nationales de cette année ont coïncidé avec le 150ème anniversaire de la confédération du Canada. Pour marquer l'occasion, la Campaign Life Coalition (Coalition de la campagne pour la vie), qui organise chaque année la Marche nationale, a lancé « iStandOnGuard.ca, » une campagne en ligne demandant que chaque Canadien pro-vie s'engage à défendre la vie du moment de la conception à la mort naturelle. La coalition espère que cet engagement libèrera le Canada des effets dévastateurs de l'avortement, qui tue environ 100 000 enfants chaque année dans le pays. Légaux pendant les neuf mois de la grossesse, ces avortements sont entièrement financés par les dollars des contribuables canadiens. De plus, le droit actuel n'impose aucune restriction sur les avortements, les autorisant pour n’importe quelles raisons, voire sans raison véritable.

La Marche a commencé par un rassemblement sur la colline du Parlement et s'est poursuivie dans les rues du centre-ville avant de revenir pour entendre des témoignages de participants dans le cadre de la campagne de sensibilisation «Silent No More» (Rompre le silence) et un service de prière. Parmi les présents au rassemblement se trouvaient trois membres du conseil d'administration des Chevaliers de Colomb : Le Directeur Suprême Nicholas Graydon du Nouveau-Brunswick, le Directeur Suprême Arthur Peters d'Ontario et le Directeur Suprême Larry Kustra de Manitoba.

Expliquant pourquoi il est si important que les Chevaliers participent à de tels événements, le Directeur Suprême Larry Kustra a déclaré : « Les Chevaliers de Colomb, avec leurs presque 2 millions de membres, pensent que le droit à la vie est un don de Dieu. La vie, de la conception à la mort naturelle est un don sacré. »

« Notre participation à la Marche pour la vie nous rappelle l'importance que nous plaçons en tant que catholiques dans le caractère sacré de la vie, de la conception à la mort naturelle, » ajouta le Directeur Suprême Arthur Peters. « Dans une société qui autorise désormais l'euthanasie et le suicide assisté, il est important que nous défendions publiquement notre croyance en la dignité des êtres humains à tous les stades de leur vie. »

Cette conviction donne lieu à des actions pro-vie dans tout le pays, y compris des marches annuelles pour la vie organisées dans toute la nation. Comme l'a fait remarquer le Directeur Suprême Larry Kustra, les Chevaliers pensent que « le droit à la vie est le fondement de tous les autres droits tels que la santé, le mariage et la religion d'un individu », une conviction qui leur inspire un soutien indéfectible envers la Culture de la vie.

Les marches de cette année ont inspiré de nombreux commentaires après que Jim Watson, le maire de la ville d'Ottawa, ait fait descendre le drapeau qui avait été hissé sur l'hôtel de ville, en commémoration du 20ème anniversaire de l'événement. Bien que cette journée ait été proclamée par le maire « Journée de marche nationale pour la vie » dans la capitale, le drapeau, sur lequel on pouvait lire en grand « Marche nationale pour la vie Ottawa », a été descendu en raison du tollé suscité au sein de la coalition pour le droit à l'avortement au Canada.

Malgré le tollé, les participants pro-vie de l'événement ne se sont pas découragés.

« Je suis très heureux du nombre de jeunes qui participent à la Marche nationale » a déclaré M. Kustra. « Nous avons même eu un groupe de jeunes venus de l'Alberta. C'est de bon augure pour l'avenir du mouvement pro-vie. »