Text Size:
  • A
  • A
  • A

La dévotion de l’Ordre envers la famille est saluée lors de la messe d’ouverture

Désignant la rencontre regroupant plus de 2000 Chevaliers de Colomb et membres de leur famille comme étant « le premier chapitre de la Rencontre mondiale des familles », Mgr Charles Chaput a accueilli les participants du 133e Congrès suprême dans l’archidiocèse de Philadelphie.

« Dans 49 jours, nous vivrons un rassemblement plus imposant ici », déclara-t-il, faisant référence à la Rencontre mondiale des familles qui se déroulera à Philadelphie à la fin du mois de septembre et durant laquelle le pape François effectuera sa première visite apostolique aux États-Unis.

Le congrès des Chevaliers de Colomb représente une digne préface de l’événement parrainé par le Vatican, en raison du soutien et de la dévotion de l’Ordre envers la vie familiale catholique, de noter l’archevêque de Philadelphie.

Ses remarques ont été effectuées dans l’homélie prononcée lors de la messe d’ouverture du congrès, dont il était d’ailleurs le célébrant principal, mardi le 4 août, en matinée, au centre des congrès situé au centre-ville de Philadelphie.

Célébrée en l’honneur de la famille, la messe était concélébrée par 11 cardinaux, 98 évêques et 100 prêtres de plusieurs pays, dont les États-Unis, le Canada, le Mexique, les Philippines, la Pologne, l’Ukraine, la France et les Caraïbes.

Mgr Chaput affirma que les lectures de la messe pouvaient être lues autant dans le contexte de la famille naturelle que celui de la famille surnaturelle de l’Église.

Dans la première lecture, le frère et la sœur de Moïse, Aaron et Myriam, n’apprécient pas le statut de leur frère au sein de la communauté, en tant que seul messager de Dieu. La jalousie et l’envie peuvent déchirer les familles, de déclarer Mgr Chaput. Mais le pardon et la réconciliation sont de merveilleux agents de guérison.

« Nous sommes appelés à l’amour, à être au service les uns des autres et à percevoir les dons et talents des membres de notre famille comme étant des dons de Dieu qui peuvent nous enrichir tous », mentionna-t-il. « Nous devons demander à Dieu de restaurer nos familles dans l’amour, et nous enseigner à être plus indulgents et à valoriser et entretenir les dons uniques des autres. »

Dans l’Évangile, les Apôtres se trouvant pris dans le bateau durant la tempête symbolisent la famille de l’Église, qui est parfois secouée par les scandales provenant de l’intérieur et les attaques de l’extérieur, de poursuivre l’archevêque. Mais, après avoir prié toute la nuit durant, Jésus vient à eux, marchant sur l’eau pour les sauver. Il manifeste alors sa relation spéciale avec le chef des apôtres, Pierre, qu’il appelle et soutient durant la tempête.

À partir de ce récit, de conclure Mgr Chaput, nous pouvons être confiants et réconfortés à l’idée que Jésus n’abandonnera pas son Église et qu’il réserve une place spéciale au pape, le successeur de Pierre. Tous ces faits devraient donner à tous les membres de l’Église, la barque de Pierre, la foi, le courage et la consolation alors qu’ils affrontent les tempêtes culturelles contemporaines, dit-il.

Après la messe, Mgr Chaput inaugura le nouveau programme de prière de la sainte Famille des Chevaliers de Colomb, qui met en vedette une gravure représentant la sainte Famille, réalisée par l’artiste Giovanni Balestra. Alors que chacun des Députés d’État de l’Ordre tenait dans ses mains une reproduction encadrée de l’image, l’archevêque procéda à leur bénédiction et à leur consécration. Les Députés d’État ramèneront avec eux cette icône, afin qu’elle puisse être utilisée durant les rencontres de prière qui y seront organisées dans tous les Conseils de leur juridiction durant les prochaines années.

La messe et les autres activités du congrès, tout comme la ville de Philadelphie elle-même, constitue un mélange d’histoire et de modernité. Couvrant un quadrilatère de trois par trois pâtés de maisons dans le centre-ville, le centre des congrès de la Pennsylvanie a été construit à l’intérieur de l’ancienne façade de style Renaissance du dépôt ferroviaire de la compagnie Philadelphia & Reading, qui a été inauguré en 1893 et qui a servi de plaque tournante du transport jusque dans les années 1980. L’entrée du centre des congrès passe par le vieux hangar du terminal ferroviaire, aujourd’hui converti en grand hall, qui est chapeautée d’un toit vouté à travée unique, haut de 509 pieds et orné d’une solide grille de fer forgé.