Text Size:
  • A
  • A
  • A

Méditations et thèmes mensuels

Février

Rire en famille

Parce que l’amour est rempli d’espérance lorsqu’il est transmis, notre famille veut promouvoir l’esprit vivifiant de nos familles..

Les parents voient le fruit de leur vie à travers leurs enfants, qui deviennent des témoins vivants de la grande espérance que nous plaçons dans le Seigneur Jésus-Christ. Les hommes et les femmes qui n’ont pas d’enfants participent également à l’esprit vivifiant de Dieu, et ce, parce qu’ils génèrent une nouvelle vie dans le monde à travers leur travail, leur mission et les autres gestes témoignant d’une parentalité spirituelle. Chacun d’entre nous, quel que soit notre état de vie, « […] avons un but dans le monde : recevoir l’amour de Dieu et le montrer aux autres. Dieu cherche a guérir un univers brisé. Il nous demande d’être ses témoins et de l’aider dans cette oeuvre. »13

Projet familial

Afin de célébrer l’esprit vivifiant de votre famille, discutez des moments qui, dans votre vie familiale, vous ont permis de vous épanouir ensemble dans la foi et l’amour. Discutez des moments qui, dans votre relation, votre fréquentation, vos fiançailles et les célébrations entourant votre mariage, ont contribué à votre épanouissement en tant que couple. Partagez le récit de la naissance de vos enfants et discutez du fait que la présence de chacun d’entre eux représente un cadeau pour votre famille. Rassemblez des photos et des souvenirs de ces événements pour un album ou une boîte de souvenirs que votre famille peut chérir ou envisagez de les utiliser pour le montage d’un diaporama que vous pourrez ensuite partager avec la famille élargie.

Méditations

Extraite de la Lettre encyclique Spe Salvi du pape Benoît XVI.

Celui qui est touché par l’amour commence à comprendre ce qui serait précisément « vie ». Il commence à comprendre ce que veut dire la parole d’espérance que nous avons rencontrée dans le rite du Baptême: de la foi j’attends la « vie éternelle » — la vie véritable qui, totalement et sans menaces, est, dans toute sa plénitude, simplement la vie. Jésus, qui a dit de lui-même être venu pour que nous ayons la vie et que nous l’ayons en plénitude, en abondance, nous a aussi expliqué ce que signifie « la vie »: « La vie éternelle, c’est de te connaître, toi le seul Dieu, le vrai Dieu, et de connaître celui que tu as envoyé, Jésus Christ » ( Jean 17, 3). La vie dans le sens véritable, on ne l’a pas en soi, de soi tout seul et pas même seulement par soi: elle est une relation. Et la vie dans sa totalité est relation avec Celui qui est la source de la vie. Si nous sommes en relation avec Celui qui ne meurt pas, qui est Lui-même la Vie et l’Amour, alors nous sommes dans la vie. Alors nous « vivons ».

  1. De quelle manière notre famille serait-elle différente si elle n’était pas habitée par l’amour?
  2. Comment la foi et l’amour de Dieu m’ont-ils appris à aimer?
  3. En quoi le fait d’avoir une relation avec Dieu est-il si important pour « vivre » véritablement?

Lecture de l’Évangile du mois
Psaume 139, 13-18

Une prière pour le Dieu omniscient et omniprésent

C’est toi qui m’as formé les reins,
qui m’as tissé au ventre de ma mère;
je te rends grâce pour tant de prodiges merveille que je suis,
merveille que tes oeuvres.
Mon âme, tu la connaissais bien,
mes os n’étaient point cachés de toi,
quand je fus façonné dans le secret,
brodé au profond de la terre.
Mon embryon, tes yeux le voyaient;
sur ton livre, ils sont tous inscrits
les jours qui ont été fixés, et chacun d’eux y figure.

Mais pour moi, que tes pensées sont difficiles, ô Dieu,
que la somme en est imposante!
Je les compte, il en est plus que sable;
ai-je fini, je suis encore avec toi.