Text Size:
  • A
  • A
  • A

Bâtir l’église domestique, tout en renforçant nos paroisses

Questions fréquemment posées

Les questions relatives à cette initiative peuvent être acheminées à l’adresse suivante Contactez-nous (Questions Générales).


  • 1. En quoi consiste l’initiative Bâtir l’église domestique?

    Cette initiative consiste à promouvoir la nouvelle évangélisation, à renforcer nos paroisses et à développer l’Ordre. Elle est conçue pour aider nos membres et leurs familles à refléter la sainteté de l’Église universelle. En faisant la promotion de chaque famille en tant qu’église domestique, les Chevaliers de Colomb cherchent tout d’abord à intégrer davantage nos membres et leurs familles dans la vie sacramentelle et sociale de la paroisse.


  • 2. Que signifie notre affirmation selon laquelle chaque famille est une église domestique?

    Nous entendons que chaque famille est une assemblée de croyants qui participent ensemble aux œuvres de Dieu. En utilisant le terme évangélique « église domestique », nous mettons l’emphase sur le fait que la famille n’est pas seulement un concept social, mais plutôt un état de vie établi par Dieu.


  • 3. Pourquoi cette initiative est-elle promue par le Conseil suprême à ce moment-ci?

    Les Chevaliers de Colomb ont toujours été une organisation dévouée au bien-être de la famille. En développant nos programmes et en encourageant les Conseils à intégrer davantage la vie sacramentelle et sociale de leur paroisse, nous espérons renforcer les familles de nos membres, revitaliser nos paroisses et assurer la croissance de notre Ordre.


  • 4. Est-ce que cette initiative changera la nature de nos Conseils?

    L’initiative de l’Église domestique n’a pas été conçue pour changer la nature des Conseils, mais pour les aider à se recentrer sur la mission de l’Ordre qui consiste à renforcer les familles et revitaliser les communautés paroissiales.

    Pour ce faire, le Conseil doit prioriser les activités familiales et répondre aux besoins du curé de la paroisse. Les Chevaliers devraient tenir leur curé informé de toutes les ressources qui peuvent être mises à sa disposition par le Conseil.


  • 5.Quelle sera la relation des Chevaliers de Colomb avec les Boy Scouts of America (Scouts des États-Unis) et les autres programmes du scoutisme international?

    Conformément à l’objectif de l’initiative de l’église domestique, les groupes doivent être parrainés par une paroisse locale plutôt que par un Conseil. Les Chevaliers sont fortement encouragés à aider l’organisation parrainée par la paroisse par l’entremise d’une présence bénévole continue, d’un leadership et d’un soutien financier.


  • 6. Si un Conseil commandite un groupe scout, quelles étapes doivent être prises?

    Les Grands Chevaliers devraient tout d’abord rencontrer le curé de leur paroisse pour discerner si le scoutisme catholique peut être compatible avec la pastorale jeunesse. Dans l’affirmative, le Grand Chevalier devra coordonner les échanges avec les dirigeants des groupes et le conseil scout local pour désigner la paroisse en tant qu’organisation parrainant le groupe scout. Une fois ce changement effectué, le Conseil devrait continuer à apporter une aide bénévole et un soutien financier au groupe scout.


  • 7. Qu’est-ce que ces changements signifient pour les Cercles actifs des Écuyers?

    Si un conseil parraine un Cercle actif des écuyers, le Grand Chevalier et le conseiller des Écuyers devraient rencontrer le curé pour discuter de la manière par laquelle le Cercle des Écuyers peut être davantage intégré dans le programme pastoral déjà en place au sein de la paroisse. Les Cercles actifs des Écuyers peuvent continuer de servir et de recruter des garçons selon les pratiques actuelles. De son côté, le Conseil suprême continuera de procurer du matériel de soutien aux Cercles.


  • 8. Comment les Conseils devraient-ils commencer à s’impliquer dans la pastorale jeunesse paroissiale?

    Les Grands Chevaliers devraient rencontrer le curé de leur paroisse pour discuter du rôle que les membres du Conseil et leurs familles peuvent se voir attribuer au niveau du soutien aux programmes et aux activités reliés à la pastorale. Ceux-ci peuvent également être incorporés à l’intérieur des programmes jeunesse des Chevaliers de Colomb, comme le championnat de lancer-franc et le défi soccer. Les présidents des comités jeunesse devraient assurer la liaison avec l’équipe de la pastorale jeunesse pour déterminer comment le Conseil peut soutenir de manière optimale les activités paroissiales.


  • 9. Est-ce que le Conseil suprême offrira des ressources pour les activités jeunesse ou la pastorale?

    Le Conseil suprême continuera de procurer des ressources par l’entremise des différentes activités jeunesse déjà existantes. De plus, davantage de matériel en lien avec la formation spirituelle sera rendu disponible, à mesure que le Conseil suprême continuera de développer le programme de l’église domestique dans les mois à venir.


  • 10. Est-ce qu’une date est fixée pour la cessation des opérations des Cercles?

    Actuellement, non. Le Conseil suprême continuera à faire le suivi et à évaluer le programme durant la prochaine année. Cependant, les Conseils ne sont pas encouragés à former de nouveaux Cercles et les Cercles inactifs devraient être dissous.


  • 11. Est-ce que les Cercles actuellement actifs devraient continuer à recruter de nouveaux membres?

    Oui, tout en étant conscients du fait que le programme peut évoluer pour correspondre aux besoins de la pastorale jeunesse paroissiale.


  • 12. Est-ce que le programme d’avancement des Écuyers sera toujours soutenu?

    Le Conseil suprême continuera de soutenir le programme d’avancement des Écuyers et de procurer d’autres ressources qui sont actuellement fournies aux Cercles actifs.


  • 13. Est-ce que le Conseil suprême accepte les demandes pour la formation de nouveaux Cercles?

    Si un Conseil a répondu à toutes les exigences, le Conseil suprême autorisera la formation d’un nouveau Cercle. Toutefois, et tel que stipulé plus haut, nous n’encourageons pas la formation de nouveaux Cercles et les Cercles existants peuvent éventuellement être intégrés dans la pastorale jeunesse paroissiale.


  • 14. Pourquoi les Chevaliers de Colomb s’éloignent-ils des corporations de Conseils et se dirigent-ils vers les Conseils de paroisse?

    Pour aider les hommes catholiques à devenir de meilleurs hommes, pères, fils et grands-pères et pour renforcer les familles chrétiennes et la vie paroissiale selon la vision originale de l’abbé McGivney pour les Chevaliers de Colomb.


  • 15. Quel est le moment approprié pour qu’un Conseil s’établisse dans une paroisse?

    1. Lorsque la majeure partie du temps, des ressources et de l’attention du Conseil sont consacrés aux problèmes et préoccupations liés à la corporation.
    2. Lorsque les dépenses associées à la corporation sont telles que celle-ci est dans l’obligation d’imposer au Conseil et à ses membres le paiement d’un loyer exorbitant et d’autres frais qui peuvent excéder le prix du marché de location de bâtiments similaires dans la région.
    3. Lorsqu’une corporation rencontre des difficultés lorsque vient le temps de trouver des locataires appropriés pour payer ses factures, en raison de la compétitivité occasionnée par le présence d’établissements locaux qui offrent la même chose.
    4. Lorsque la réputation locale des Chevaliers de Colomb est davantage définie par la location de ses installations à des non-Chevaliers de Colomb que par la mission évangélique et charitable de l’Ordre.
    5. Lorsque surviennent des querelles et des conflits parmi les membres, lorsqu’il est question des problèmes de la corporation.

  • 16. Quelle est la date limite pour que les Conseils qui fonctionnent dans le cadre de corporations déterminent s’ils devraient continuer de fonctionner à l’intérieur de telles installations?

    Les Conseils qui décident de continuer à fonctionner à l’intérieur d’une corporation devraient conclure des ententes le, ou avant le, 1er janvier 2017. De la même manière, les Conseils qui déterminent qu’ils devraient s’implanter dans une paroisse devraient faire de même au plus tard le 1er janvier 2017.