Text Size:
  • A
  • A
  • A

Un organisme fraternel – d’abord et avant tout

Tout au cours de leur histoire, les organismes fraternels ont grandi et ont pris de l’importance. Certains ont fait la promotion de l’intégration auprès de leurs membres, d’autres ont permis à leurs membres et à leurs familles de parvenir à la sécurité économique, grâce à la vente de régimes d’assurance. Certains de ces organismes fraternels ont vu le jour afin de renforcer des liens communs de religion entre leurs membres, tandis que d’autres ont permis à leurs membres d’en arriver à un statut social plus élevé.

Les Chevaliers de Colomb ont été fondés par l’abbé Michael J. McGivney afin de promouvoir la fraternité entre des hommes catholiques, fraternité – c'est-à-dire le sentiment qu’entre les membres et leurs familles existe une confrérie – ainsi que sa spécificité catholique, par laquelle, d’abord et avant tout, l’Ordre se caractérise.

Pour que soit maintenue parmi les Chevaliers et leurs familles une ambiance d’amitié et de fraternité, les conseils devraient mettre sur pied des programmes qui renforcent la camaraderie et la fierté d’appartenir à l’Ordre. De tels programmes n’ont pas besoin d’être complexes.

L’annuaire du conseil

Chaque année, publier l’annuaire de votre conseil et le distribuer aux membres. Celui-ci devrait comprendre les coordonnées courantes des administrateurs du conseil suprême, du conseil d’état, du conseil de district, de votre conseil et du cercle. Il devrait également contenir les coordonnées de membres de votre conseil: adresse postale, numéro de téléphone, adresses de courrier électronique et date de naissance. Il est bon de noter les noms des épouses et autres renseignements personnels tels que l’emploi ou la profession. Cette dernière mention accorde de la publicité gratis aux Chevaliers qui offrent ces services. Il est normal également de publier le calendrier des activités pour l’année au verso de la page couverture.

Rendre hommage aux réussites

De temps à autre, organiser des « soirées de reconnaissance » en hommage aux membres exceptionnels — entre autres, les Chevaliers qui participent aux activités du conseil. Présentez-leur une plaque ou toute autre récompense. À cet égard, vous pouvez choisir parmi les nombreux certificats dont dispose le service du Conseil suprême: consulter le dépliant Certificats des Chevaliers de Colomb (2640 F), dans lequel se trouvent la liste et les photos des certificats disponibles, parmi lesquels: le Certificat «en reconnaissance de» (1462 F), qu’on peut remettre à tout membre en « reconnaissance de son dévouement, sa loyauté et ses qualités de chef stimulant»; le certificat Don de vie (1444 F), remis aux membres qui participent régulièrement aux campagnes de collecte de sang; et le certificat Chevalier du mois (1476 F), ainsi que celui du Chevalier de l’année (1545 F) remis aux Chevaliers en hommage à leur participation dans les divers programmes. Ceux que l’on reconnaît ainsi devraient être choisis pour leurs services exemplaires rendus à l’Église, à la communauté, au conseil, à la famille et à la jeunesse.

Secourir les membres dans l’épreuve

Votre conseil peut songer à payer la cotisation de membres empêchés par de réels besoins de les payer. Ces Chevaliers sont peut-être en chômage depuis un bon moment ou, pour des raisons de santé, sont empêchés de travailler. Personne ne devrait être obligé d’abandonner son adhésion aux Chevaliers de Colomb parce qu’il n’a pas les moyens (non par mauvaise volonté) de payer sa cotisation. Les Chevaliers peuvent également soutenir un membre dans sa recherche d’un nouvel emploi, en l’aidant à préparer son curriculum vitae ou à s’exercer à passer une entrevue, ou tout simplement en le mettant au courant d’emplois disponibles. Les conseils peuvent venir en aide aux Chevaliers vivant diverses épreuves, en collaborant à leurs corvées domestiques ou en les conduisant à leurs rendez-vous chez le médecin. Il faut se rappeler que charité bien ordonnée commence par soi-même et ses proches. Alors, il faut nous efforcer d’aider les Chevaliers dans le besoin et leurs familles.

Souligner les moments d’importance

Le simple fait de reconnaître les moments d’importance dans la vie des gens constitue une bonne façon de promouvoir la fraternité, qu’il s’agisse des membres du conseil ou des Écuyers ou autres personnes qui comptent pour votre conseil, en leur remettant une carte de souhaits des Chevaliers de Colomb. Joyeux anniversaire (757 F), À votre anniversaire de mariage (1484 F), Bon rétablissement (1483 F), Condoléances (1932 F), Merci (2010 F), Félicitations (2087 F) — Cartes en vente en anglais, français et espagnol, à 0,25 $ pièce et comprennent des enveloppes: s’adresser au Service des fournitures du conseil suprême en utilisant le bon de commande no1 pour commander.

Ne pas oublier les malades et les défunts

Durant les réunions, prendre l’habitude de prier pour les Chevaliers et leurs familles qui ont des problèmes de santé. Faites en sorte que des membres du conseil rendent visite à un frère Chevalier ou un membre de sa famille qui sont hospitalisés, vivant dans une résidence de soins de longue durée, ou qui sont confinés à la maison. Réciter une dizaine de chapelet avec la personne afin lui remonter le moral. Offrir d’amener à l’hôpital les membres de la famille pour rendre visite à un Chevalier. Offrir de demeurer auprès de personnes confinées à la maison, soit un Chevalier ou un membre de la famille, alors que les soignants ont besoin de sortir pour faire des emplettes, se rendre au cinéma ou à d’autres activités de détente.

Lorsqu’un Chevalier ou un membre de sa famille tombe gravement malade, ou séjourne à l’hôpital, prévenir les gens intéressés en envoyant des cartes postales ou en en dressant la liste dans le bulletin du conseil. Inciter les membres à téléphoner aux Chevaliers alités ou des membres de leurs familles, à leur envoyer un courriel ou une lettre ou encore à leur rendre visite.

La mort d’un être cher peut être dévastatrice pour une famille. C’est alors que les Chevaliers peuvent, de plusieurs façons, aider à soulager la douleur de la famille du membre décédé: en se rendant au salon funéraire pour participer aux prières aux intentions du Chevalier décédé ou du membre de la famille d’un Chevalier, les membres du conseil manifestent que la fraternité est un élément intégral de l’Ordre. Il existe un Service commémoratif des Chevaliers de Colomb (2942 F), au coût de 1 $ (limites de deux exemplaires par commande). On peut aussi présenter ses condoléances en remettant une Résolution de condoléances (1450 – anglais; 1450 F – français; 1450 S – espagnol), en vente au service de fournitures du conseil suprême, au coût de 0,25 $ pièce. Les membres du conseil peuvent également aider les survivants en leur offrant un goûter après les funérailles.

Une fois les funérailles célébrées, les Chevaliers devraient continuer de venir en aide à la veuve et à la famille du Chevalier défunt. Invitez-les aux activités du conseil, surtout aux célébrations eucharistiques commémoratives des membres décédés. Continuer de communiquer avec la veuve pour voir s’il n’y a pas des travaux à faire chez elle, par exemple une couverture à réparer ou des pièces à rafraîchir de peinture. Voir à ce qu’elle continue de recevoir le bulletin du conseil. Offrez-lui aussi de préparer sa déclaration fiscale, de vous occuper des réparations d’automobiles et un moyen de transport, s’il y a lieu.

Si ce n’était de ces caractéristiques fraternelle ou catholique, il ne resterait pas grand-chose aux Chevaliers de Colomb. La fraternité constitue l’avantage « inédit » de l’adhésion à l’Ordre. C’est facile de la tenir pour acquise. Cependant, pour rester vivante, elle exige un effort de la part de tous et chacun des membres.