Text Size:
  • A
  • A
  • A

À moitié comédien, à moitié professeur -- l’intendant

Il ne suffit pas de tenter de former les gens en transmettant de l’information, vous devez vous y prendre de manière à plaire, pour les surprendre, attirer leur attention de sorte qu’ils repartent enthousiasmés de ce qu’ils ont entendu. C’est le genre de défi qu’attend l’intendant du conseil lorsque, en vue de la réunion suivante, il prépare son intervention intitulée « Pour le bien de l’Ordre ». Le succès de cette partie de la réunion suppose que les questions abordées incitent les membres à participer aux réunions, à se renseigner sur les activités du conseil et s’engagent dans leur organisation.

Il revient au grand Chevalier de nommer l’intendant qui doit présenter des programmes de formation et de divertissement. Il est donc de son ressort de planifier et de présenter des programmes qui attirent l’intérêt, contribuant à l’assiduité des membres aux réunions et à la formation de ceux qui s’y présentent. Pour ce faire, l’intendant doit être au courant de tous les aspects de la programmation du conseil. Toutefois, même avec une bonne connaissance de la programmation et les rouages de l’Ordre, il peut s’avérer difficile de trouver de nouveaux sujets pour les réunions. Heureusement, il existe plusieurs sources d’inspiration d’où peut puiser l’intendant pour trouver de nouvelles idées.

Le genre de programmes auxquels peut penser l’intendant n’a de limites que son imagination et son esprit de créativité. Voici, entre autres, certaines possibilités: discussions en table ronde sur des questions touchant l’Église et la communauté; des conférenciers, tels que des entraîneurs sportifs de jeunes; experts en histoire locale ou paroissiale; chroniqueur du journal local; concours sur l’histoire du pays ou de la province, l’Écriture sainte ou le sport; discussions sur des films ou des pièces de théâtre à l’affiche ou de livres récents; prestations par des groupes de divertissement ou des chœurs; présentations de pièces d’artisanat ou de passe-temps réalisés par des membres; visionnement d’un film classique; présentations de questions de santé par un professionnel de la santé; prestations par des groupes ethniques; une soirée d’amateurs; un dîner d’anciens grands Chevaliers; des rencontres à l’occasion de diverses fêtes.

Autre source d’idées: la revue Columbia, dans laquelle, chaque mois, sont publiés des articles de formation et de divertissement. On y trouve des chroniques et des articles qui peuvent servir de points de départ de discussions sur des programmes que le conseil pourrait être intéressé à entreprendre, sur la participation du conseil à des initiatives entreprises à la grandeur de l’Ordre, ou sur des questions concernant l’Église ou la communauté. Il est possible également de soulever des discussions à partir des interventions du Chevalier suprême ou de l’Aumônier suprême et provenant de tout autre article ou chronique tirés de la revue. La chronique Chevaliers à l’œuvre de Columbia donne la liste d’initiatives réalisées par des conseils répartis dans tout l’Ordre et pouvant susciter des conversations sur les activités de votre conseil.

Pouvant également soulever d’intéressantes discussions: les bulletins provenant d’autres conseils et les bulletins diocésains ou paroissiaux.