Text Size:
  • A
  • A
  • A

L’INITIATIVE ÉCHOGRAPHIE DES CHEVALIERS DE COLOMB

L'initiative échographie des chevaliers de Colomb

Un nouvel échographe, donné par les Chevaliers du Massachusetts au Worcester’s Problem Pregnancy Inc., est bénit, en janvier, par l’aumônier d’État, l’Évêque Daniel Reilly. On voit (de gauche à droite) l’échographiste Kathy Lake, l’Évêque Reilly, le Diacre Joseph Baniukewicz, le Député d’État William Donovan et l’Avocat d’État Thomas McGinn

L’Initiative Échographie des Chevaliers de Colomb aide les femmes enceintes

Les conseils apportent des fonds aux centres de grossesse pour acheter de la nouvelle technologie dans le secteur médical

Le 22 janvier 2009, journée du 36e anniversaire de la décision de la Cour suprême « Roe c. Wade » légalisant l’avortement sur demande, les Chevaliers de Colomb ont lancé une nouvelle initiative dont l’objectif est de proposer aux femmes qui envisagent un avortement une nouvelle façon de voir la vie en elles.

Ce jour-là, le Conseil Suprême des CdeC a doublé les fonds réunis par les Chevaliers de Floride et de l’Iowa pour procurer à deux centres d’aide à la grossesse la totalité des fonds nécessaires à l’acquisition d’échographes qui aideraient les centres à assurer la santé de la mère et de son enfant.

En juin 2014, de nombreux conseils locaux et d’État se sont qualifiés pour les fonds d’appariement provenant du Conseil Suprême pour l’achat de plus de 460 échographes. Ceci représente plus de 13,5 millions de dollars qui viennent s’ajouter aux campagnes de collectes de fonds supplémentaires des conseils locaux et d’État pour l’achat d’échographes soit en phase d’être achetés, soit qui le seront dans un avenir proche.

Les examens échographiques, qui sont médicalement justifiés pendant la grossesse pour diverses raisons, utilisent des ondes ultrasonores pour balayer l’abdomen des femmes et donnent une image ou une « échographie » du bébé dans le ventre de sa mère. Sans le soutien des CdeC, la plupart de ces centres d’aide à la grossesse ne seraient pas en mesure de se procurer d’échographes, chacun coûtant des dizaines de milliers de dollars.

Avant d’entreprendre toute campagne de collecte de fonds, veuillez lire Sélectionner un centre d’aide à la grossesse en collaboration avec le diocèse local (N° 9885). Puis remettez le formulaire d’évaluation du diocèse (N° 4884) au directeur pro-vie du diocèse. Une fois complété et signé par ce dernier, ledit formulaire devra être envoyé au Bureau pro-vie, du mariage et des valeurs familiales du Conseil Suprême. Dès que ce bureau aura recommandé la participation de ce centre d’aide à la grossesse à l’Initiative échographie, la collecte de fonds pourra commencer, à condition aussi que le conseil et le centre d’aide à la grossesse remplissent toutes les autres conditions présentées dans les Directives de l’Initiative échographie.

Les conseils locaux et d’État qui souhaitent participer à l’Initiative échographie doivent consulter les Directives de l’Initiative échographie (N° 4885) pour obtenir la liste de toutes les conditions de participation au programme. Les conseils doivent collecter la moitié des fonds nécessaires à l’achat de l’échographe avant d’envoyer au Conseil Suprême la Demande de participation à l’Initiative échographie (N° 4886) qui permettra d’obtenir la somme équivalente aux fonds levés. Les réponses contenues dans la Foire aux questions (N° 4873) vous apporteront des informations supplémentaires sur cette initiative.

La sophistication de la technologie médicale d’aujourd’hui offre une « fenêtre sur le ventre de la mère », a dit le Chevalier Suprême Carl A. Anderson. « Même dans les premières étapes de la grossesse, une mère peut voir son enfant qui se développe, entendre le rythme cardiaque du bébé et reconnaître le miracle de la nouvelle vie en elle. »

L’Initiative échographie des Chevaliers de Colomb vise à offrir aux centres de grossesse pro-vie, autorisés à procurer des services médicaux, une technologie moderne pour surveiller la santé des bébés dans le ventre de leur mère et permettre à ces dernières d’être témoins de leur développement.