Text Size:
  • A
  • A
  • A

Les rencontres précédant le congrès soulignent l’importance des effectifs et de la famille

Communication. Sensibilisation. Mentorat. Fraternité. Programmation. Sensibilisation à la mission. Suivi.

Voilà quelques-uns des thèmes importants abordés lors du séminaire annuel sur les effectifs qui se déroulait au Congrès suprême et qui était animé par les membres du Conseil d’administration de l’Ordre. Des centaines de dirigeants fraternels provenant de toutes les juridictions y assistaient.

Organisée le lundi le 1er août, veille de l’ouverture officielle du 134e Congrès suprême à Toronto, la rencontre était présidée par le Directeur suprême Thomas Wegener du Michigan, qui est également président du comité des effectifs.

Le Chevalier suprême Carl Anderson rendit visite aux participants du séminaire pour prononcer un discours inspiré. Il évoqua les responsabilités incombant aux laïcs catholiques et exposa comment la nouvelle initiative Bâtir l’église domestique permettra aux hommes d’assumer leurs rôles à la maison, dans leurs paroisses, dans leurs Conseils et dans leurs communautés.

L’initiative est conçue pour favoriser le développement d’une nouvelle alliance entre les paroisses, les familles et les Conseils, pour le bénéfice de tous, observa-t-il. Il s’agit également d’un programme idéal permettant d’inviter les jeunes hommes catholiques en leur proposant les ressources permettant d’édifier et de soutenir la foi catholique au sein de leurs familles.

« Nous formons la plus importante organisation catholique pour hommes dans le monde », d’exprimer le Chevalier suprême, qui fut chaudement applaudi. « Nous devons donc y attirer plus d’hommes. Ils ont besoin de notre aide. Leurs familles ont besoin de notre aide. Leurs quartiers ont besoin de notre aide. Leurs pays ont besoin de notre aide. »

Citant les principes de « charité, d’unité et de fraternité » de l’Ordre, il affirma que « Si nous croyons véritablement ce que nous affirmons, si nous vivons véritablement ces principes, alors nous avons l’obligation d’assurer l’accroissement de nos effectifs. » La culture globale a grandement besoin des trois principes, expliqua-t-il. En contribuant donc au développement des effectifs de l’Ordre, les Chevaliers serviront le bien de commun de leurs pays.

Déclarant que les Chevaliers de Colomb doivent « être attirants », il poursuivait en précisant que « Nous devons êtres les hommes catholiques avec lesquels d’autres hommes catholiques veulent être associés. »

Thomas Perretta, qui est en charge du programme de l’église domestique pour le Conseil suprême, partagea des détails au sujet de l’initiative « Bâtir l’église domestique ». Il affirma que l’initiative devrait être implantée dans chaque paroisse où un Conseil des Chevaliers de Colomb est présent. « Les Conseils doivent devenir les moteurs du leadership laïc dont nos paroisses ont besoin », ajouta-t-il.

Bâtir l’Église domestique requiert une approche qui consiste à être « sensibles aux besoins et y répondre » et devrait être au cœur de tous les efforts de programmation et de recrutement qui sont déployés, de poursuivre M. Perretta.

Il ajouta que l’on demandera aux Conseils d’implanter l’initiative « Bâtir l’église domestique » afin d’être admissibles au prix du Conseil Étoile et au prix Colombien.

Lors d’une présentation portant sur le recrutement de jeunes membres, le Directeur suprême Paul Lambert, du Dakota du Sud, affirma que les Chevaliers devraient partager leurs expériences personnelles avec les membres potentiels. « Chaque histoire est unique, mais on pourra toujours identifier des similarités avec lesquelles quelqu’un d’autre peut s’identifier », souligna-t-il. «Dites-leur qui vous êtes en tant qu’homme et en tant que catholique et expliquez-leur comment les Chevaliers de Colomb vous ont aidé personnellement, dans votre propre vie, et comment ils vous permettent d’aider les autres. »

José Jimenez, vice-président pour la mission fraternelle au Conseil suprême, partagea avec les participants les changements apportés au défunt Département des services fraternels. Il exposa que le nouveau nom du département reflète son engagement à poursuivre la mission catholique de l’Ordre et à aider les Conseils locaux et d’État au niveau du recrutement, de l’excellence de la programmation et de la formation au leadership.

Gary Nolan, vice-président pour l’éducation fraternelle, la formation et les cérémoniaux, effectua également une présentation dans laquelle il annonça que les webinaires fraternels ont été visionnés par 60 000 Chevaliers. Le Député d’État de la Colombie-Britannique, Arcie Lim, expliqua de son côté comment la diversité ethnique de sa juridiction a permis d’attirer plus de membres. De son côté, le Directeur suprême Javier Martinez, de Texas, fit équipe avec Paul Lambert pour établir l’importance de la communication et du recrutement comme moyens permettant de bâtir de meilleurs Conseils et ainsi attirer plus de membres.

Le Chevalier suprême Anderson s’exprima également lors de la rencontre de l’Association canadienne qui avait lieu lundi et durant laquelle il déclara que les Chevaliers doivent être des leaders qui protègent leurs familles et renforcent leurs paroisses.

« L’objectif des Chevaliers de Colomb consiste à réintroduire le concept de fraternité, de ce qui cimente notre société et de ce qui la rend vivable » expliqua-t-il. « Les gens voient nos bonnes œuvres et ils constatent que nous les accomplissons non pas en raison d’une obligation mais parce que nous décidons de le faire et que c’est la bonne chose à faire. »

Cela, dit-il, incitera les hommes à joindre nos rangs. Le Chevalier suprême incita les Chevaliers canadiens à faire en sorte que le recrutement des effectifs soit la première priorité pour l’année à venir.

Accueillant les participants dans sa ville, le cardinal Thomas Collins a également pris la parole. À l’instar du Chevalier suprême, il rappela aux participants que, dans une société affligée par les défis posés par l’avortement, l’euthanasie et les autres questions sérieuses, les Chevaliers doivent montrer l’exemple.

« Nous devons donner l’exemple d’une interdépendance aimante qui est au cœur de ce que signifie être un catholique », de poursuivre le cardinal.

L’initiative « Bâtir l’église domestique » des Chevaliers de Colomb est un appel important lancé aux Chevaliers afin qu’ils viennent en aide aux familles et à leurs paroisses, de mentionner pour sa part Mgr Noël Simard, évêque de Valleyfield, au Québec. « J’utiliserais cinq verbes pour promouvoir l’initiative de l’église domestique », d’affirmer Mgr Simard. « Accueillir, pour inviter les personnes dans nos paroisses et nos Conseils; enseigner, pour contribuer à l’éducation de la foi; informer, pour aider les personnes à en apprendre sur elles-mêmes et ce qu’elles peuvent offrir; guérir, pour contribuer au changement à l’intérieur des familles et de la société; et tendre la main, pour inviter les gens à se joindre à nous. »

En plus de s’occuper des affaires de l’Association canadienne, les participants ont également eu droit à une présentation au sujet de la Canadian Wheelchair Association et le Père basilien Thomas Rosica, PDG de la Télévision Sel + Lumière du Canada, leur fit un compte-rendu des Journées mondiales de la jeunesse qui avaient lieu à Cracovie.