Text Size:
  • A
  • A
  • A

REMPLAÇANT LES RÉSOLUTIONS 56, 135,
310, 326, 342 et 347

NOTRE ENGAGEMENT ENVERS LE PATRIOTISME

      ATTENDU QUE, depuis 1900, le patriotisme est reconnu comme étant le quatrième principe des Chevaliers de Colomb dans chacun des pays où nous sommes implantés, et

      ATTENDU QUE, les Chevaliers de Colomb partagent la conviction de l’Église à l’effet que notre obligation qui consiste à façonner le caractère moral de la société est un prérequis de notre foi et un élément fondamental de la mission qui nous a été confiée par Jésus-Christ; et

      ATTENDU QUE, le principe de solidarité nous appelle à développer des liens qui unissent les individus et les groupes sociaux, afin que nous dépassions les paramètres de nos intérêts personnels pour nous consacrer au bien de notre prochain; et

      ATTENDU QUE, le Catéchisme de l’Église catholique nous enseigne l’obligation morale qui consiste à exercer notre droit de vote, à défendre notre pays et à prier pour tous ceux et celles qui sont en autorité; et

      ATTENDU QUE, dans la Lettre encyclique Lumen Fidei, le pape François réaffirme l’importance de la foi sans la vie publique, en raison du fait que celle-ci « nous enseigne à découvrir des formes justes de gouvernement, reconnaissant que l’autorité vient de Dieu pour être au service du bien commun »; et

      ATTENDU QUE, saint Jean-Paul II définissait le patriotisme comme étant « l’amour de tout de ce qui concerne notre patrie, son histoire, ses traditions, sa langue et ses caractéristiques naturelles. Il s’agit d’un amour qui s’étend également aux œuvres de nos compatriotes »; et

      ATTENDU QUE, un sentiment de fierté et d’allégeance à son pays est un élément essentiel dans le formation de bons citoyens qui manifestent leur appréciation pour les dons de Dieu envers le pays; et

      ATTENDU QUE, le pape Benoit XVI nous rappelait que le patriotisme n’a pas pour objectif d’anéantir l’histoire ou les traditions des groupes individuels à l’intérieur d’un pays, mais plutôt de les « réunir dans une confrérie plus importante pour former une seule communauté de peuples »; et

      ATTENDU QUE, le patriotisme nous appelle à être des membres actifs de notre société, respectant l’autorité de nos gouvernements et de ses dirigeants, tout en portant les cas d’oppression ou d’injustice à l’attention des différentes instances; et

      ATTENDU QUE, les Chevaliers de Colomb reconnaissent que les hymnes nationaux évoquent des sentiments de fierté nationale tout en inspirant un sentiment d’espoir et de patriotisme chez les individus et les groupes; et

      ATTENDU QUE, les hymnes nationaux rappellent fréquemment à un pays les sacrifices consentis en son nom, exprimant le respect envers l’histoire et les luttes ayant mené à la fondation du pays.

      PAR CONSÉQUENT, QU’IL SOIT RÉSOLU QUE, les Chevaliers de Colomb réaffirment leur engagement envers le patriotisme en tant que quatrième principe de l’Ordre; et

      QU’IL SOIT ÉGALEMENT RÉSOLU QUE, nous prenions l’engagement de participer activement au nom de l’Église dans nos communautés, oeuvrant dans les sphères privées et publiques pour amener la lumière du salut du Christ dans les affaires humaines; et

      QU’IL SOIT ÉGALEMENT RÉSOLU QUE, en tant que citoyens fidèles guidés par la lumière de la foi et la doctrine sociale de l’Église, nous réitérions notre engagement à bâtir une culture de la vie par notre défense des personnes pauvres, marginalisées et sans voix; et

      QU’IL SOIT ÉGALEMENT RÉSOLU QUE, les Chevaliers de Colomb expriment leur soutien sans équivoque envers la prestation des hymnes nationaux lors de toutes les activités publiques appropriées, en tant que manifestation de respect pour le pays et pour tisser des liens solides d’unité et de solidarité entre les différents groupes de citoyens et de personnes.