Text Size:
  • A
  • A
  • A

REMPLAÇANT LES RÉSOLUTIONS 4, 19, 30,
55, 159, 190, 196, 204, 232, 256,
267, 307, 325 et 343

SOUTENIR L’INSTITUTION DU MARIAGE

      ATTENDU QUE, le mariage est une institution naturelle fondée sur des valeurs humaines qui ont cours depuis des siècles et qui a évolué avec le temps pour devenir une institution unique et profondément enracinée au niveau religieux, social et légal; et

      ATTENDU QUE, le mariage est le reflet de la complémentarité biologique naturelle entre les hommes et les femmes, qui est imbriqué dans le tissu social et religieux de chaque grande société et culture; et

      ATTENDU QUE, le mariage étant une institution naturelle antérieure à l’État, celui-ci a donc l’obligation de le reconnaître, le respecter et le protéger; et

      ATTENDU QUE, notre Saint-Père, le pape François, abordant le sujet du mariage et de la famille, a déclaré : « Les enfants ont le droit de grandir dans une famille, avec un père et une mère, capables de créer un milieu approprié à leur développement et à leur maturation affective »; et

      ATTENDU QUE, le pape François déclarait dans son Exhortation apostolique post-synodale Amoris Laetitia « que seule l’union exclusive et indissoluble entre un homme et une femme remplit une fonction sociale pleine, du fait qu’elle est un engagement stable et permet la fécondité »; et

      ATTENDU QUE, le Saint-Père affirmait également que « le mariage est un signe précieux, parce que « lorsqu’un homme et une femme célèbrent le sacrement de mariage, Dieu pour ainsi dire, se ‘‘reflète’’ en eux, il imprime en eux ses traits et le caractère indélébile de son amour »»; et

      ATTENDU QUE, le Saint-Père mentionnait également dans Amoris Laetitia que « par le témoignage, et aussi par la parole, les familles parlent de Jésus aux autres, transmettent la foi, éveillent le désir de Dieu et montrent la beauté de l’Évangile ainsi que le style de vie qu’il nous propose. »

      PAR CONSÉQUENT, QU’IL SOIT RÉSOLU QUE, les Chevaliers de Colomb réitèrent leur engagement envers le soutien des enseignements de l’Église catholique au sujet du mariage.