Text Size:
  • A
  • A
  • A

RÉSOLUTION 349

EN SOUTIEN À L’AMENDEMENT HYDE

      ATTENDU QUE, l’amendement Hyde est une mesure législative empêchant l’utilisation de fonds publics pour défrayer les coûts associés aux avortements dans le programme social de soins de santé connu sous le nom de Medicaid; et

      ATTENDU QUE, l’amendement Hyde a été adopté la première fois le 30 septembre 1976 par la Chambre des représentants des États-Unis et fut nommée en l’honneur de son principal promoteur, le représentant Henry Hyde de l’Illinois, qui fut membre de l’Ordre pendant 52 années consécutives; et

      ATTENDU QUE, l’amendement est joint à la législation annuelle sur les crédits du Département du travail, de la santé et des services sociaux, afin de s’assurer que l’avortement ne soit pas compris dans le programme fédéral Medicaid; et

      ATTENDU QUE, l’amendement Hyde protège les contribuables qui ont des objections de conscience d’être complices du financement de l’avortement; et

      ATTENDU QUE, depuis sa première adoption il y a 40 ans, les Chevaliers de Colomb ont travaillé en faveur et soutenu cet amendement et son objectif visant à empêcher tout financement public de l’avortement; et

      ATTENDU QUE, l’on porte au crédit de l’amendement Hyde une réduction de l’incidence de l’avortement chez les bénéficiaires du programme Medicaid par un taux variant entre 20 et 35 pourcent; et

      ATTENDU QUE, le renouvellement annuel de l’amendement Hyde ne s’accompagnait généralement d’aucune controverse et étaient adoptées par des majorités bipartisanes au Congrès et que les présidents des deux partis soutenaient cette mesure; et

      ATTENDU QUE, au cours des dernières années, les activistes qui militent en faveur de l’avortement ont cherché à faire pression sur les législateurs et les partis politiques, afin que ceux-ci s’opposent au renouvellement de l’amendement Hyde; et

      ATTENDU QUE, l’esprit de l’amendement Hyde a été violé par la Patient Protection and Affordable Care Act, qui autorise le financement fédéral de l’avortement de plusieurs manières et qui force les citoyens qui ont une objection de conscience à financement l’avortement par l’entremise de leur primes d’assurance maladie; et

      ATTENDU QUE, un sondage effectué en juillet 2016 par le Marist Institute for Public Opinion et commandité par les Chevaliers de Colomb illustre que 78 pourcent des Américains souhaitent l’imposition de restrictions substantielles à l’avortement, que 62 pourcent s’opposent au financement public de l’avortement et que 56 pourcent soutiennent le droit des objecteurs de consciences de se retirer des avortements.

      PAR CONSÉQUENT, QU’IL SOIT RÉSOLU QUE, les Chevaliers de Colomb demeurent fermement engagés au niveau de leur inébranlable soutien envers l’amendement Hyde; et

      QU’IL SOIT ÉGALEMENT RÉSOLU QUE, nous accompagnions la majorité des Américains qui souhaitent l’imposition de restrictions à l’avortement et qui sont d’avis que les fonds publics ne devraient jamais être utilisés aux fins de l’avortement; et

      QU’IL SOIT ÉGALEMENT RÉSOLU QUE, nous interviendrons auprès de nos élus à propos de la nécessité de protéger l’amendement Hyde face à tous les efforts qui sont déployés pour le diminuer ou l’abroger; et

      QU’IL SOIT ÉGALEMENT RÉSOLU QUE, à travers ces actions, nous réitérions notre intention de créer une société plus juste à l’intérieur de laquelle chaque vie humaine est accueillie et bénéficie de l’entière protection de la loi.