Défi mensuel de l’Aumônier suprême

Août 2018

« Alors Jésus dit aux Douze : “Voulez-vous partir, vous aussi ?” Simon-Pierre lui répondit : “Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle. Quant à nous, nous croyons, et nous savons que tu es le Saint de Dieu.” » (Évangile du 30 août, Jn 6, 67-69)

Je ne sais pas en ce qui vous concerne, mais je peux regarder en arrière certains moments de ma vie où les paroles de Pierre m’ont rejoint personnellement et où j’ai dit à Jésus dans la prière : « Seigneur, à qui irais-je ? » J’espère que vous aussi avez atteint un tournant de votre vie où vous savez avec certitude qu’il n’y a pas d’autre lieu où aller que Jésus : ni le pouvoir, ni l’argent, ni le sexe, ni l’alcool, ni rien qui puisse devenir un soi-disant « seigneur » dans notre vie. Mes frères, nous avons cru que Jésus est le Saint de Dieu, et nos vies doivent en donner le témoignage. Devenons des hommes qui peuvent dire avec Pierre : « Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle. »

Défi de l’Aumônier suprême, Mgr William E. Lori :

Ce mois-ci, je vous mets au défi de faire un examen de conscience quotidien, en sondant votre cœur pour trouver les soi-disant « seigneurs » (par exemple le confort, le pouvoir, l’apparence) auxquels vous allez. Prenez quelques minutes avant d’aller au lit pour revoir votre journée, en incluant à la fois vos bénédictions et vos péchés. Deuxièmement, je vous mets au défi de jeûner de l’un de vos vices et, quand vous êtes tentés de céder à ce vice, priez : « Jésus, j’ai confiance en toi ».