Défi mensuel de l’Aumônier suprême

Février 2019

« Jésus dit à Simon : “Sois sans crainte, désormais ce sont des hommes que tu prendras.” Alors ils ramenèrent les barques au rivage et, laissant tout, ils le suivirent. » (Évangile du 10 février, Lc 5, 10-11)

« Laissant tout, ils le suivirent ». Mes frères, ces paroles sont un choc chaque fois que je les entends ou que je les lis. Si nous sommes honnêtes, nous devons admettre combien il est difficile de tout laisser pour suivre Jésus. Après tout, nous sommes si bons pour emporter des choses avec nous quand nous essayons de le suivre – notre orgueil, nos biens, notre désir de pouvoir, de davantage de confort et de plaisir. Nous tentons de traîner derrière nous ce lourd bagage ou nous essayons parfois de glisser dans nos sacs des babioles à emporter : peut-être est-ce notre regard errant, notre caractère, un esprit critique ou notre addiction au travail. Mais Jésus et ses disciples voyagent léger. Il nous invite à tout laisser pour le suivre. Faisons l’expérience de cette vraie liberté d’être son disciple : une liberté qui part à l’aventure avec notre Seigneur, libre de tout ce qui nous en empêche.

Défi de l’Aumônier suprême, Mgr William E. Lori :

Ce mois-ci, je vous mets au défi de vous joindre à d’autres hommes catholiques qui s’efforcent de « tout laisser pour le suivre ». Joignez-vous à eux pour un temps de prière, de camaraderie et d’encouragement, si possible à une rencontre des Chevaliers, pour un petit-déjeuner ou un pot après le travail. Deuxièmement, je vous mets au défi de vous ouvrir à un frère dans le Christ d’une partie de votre vie où vous êtes confrontés à des défis. « Tout laisser » signifie que nous avons aussi besoin de laisser tomber nos faux-semblants et nos apparences, pour nous rencontrer en vrais frères.