Défi mensuel de l’Aumônier suprême

Mars 2019

« Il se leva et s’en alla vers son père. Comme il était encore loin, son père l’aperçut et fut saisi de compassion ; il courut se jeter à son cou et le couvrit de baisers. » (Évangile du 31 mars, Lc 15, 20)

Mes frères Chevaliers, nous nous trouvons devant certaines des paroles les plus belles et les plus étonnantes de tout l’Évangile : les retrouvailles du fils prodigue avec son père. Tandis que Jésus décrit la scène, je vous invite à vous mettre dans la peau de trois personnages différents. D’abord, imaginez que vous êtes le père, qui voit sa propre chair, son fils, rentrer à la maison. Ensuite, imaginez que vous êtes le fils prodigue, qui s’attend au pire mais qui découvre que son père est saisi de compassion. Enfin, imaginez que vous êtes le frère aîné, qui travaille dur et qui observe ces retrouvailles avec un œil distant et critique. Devenir l’homme que nous sommes signifie que nous pouvons apprendre de ces trois personnes : embrasser les autres avec la compassion du père, courir vers notre Père du Ciel comme le fils prodigue et, avec le frère aîné, entendre les paroles que le père nous adresse : « tout ce qui est à moi est à toi ».

Défi de l’Aumônier suprême, Mgr William E. Lori :

Ce mois-ci, je vous mets au défi d’être comme le Père prodigue et de prendre les devants : faites le premier pas à l’égard d’une autre personne, dans votre vie, pour l’encourager ou lui pardonner. Deuxièmement, je vous mets au défi d’écrire, dans la prière, une liste de choses dans votre vie pour lesquelles vous êtes reconnaissants.