Building the Domestic Church With Holy Family

Qu'est-ce que le défi mensuel de l'aumônier suprême

Le défi mensuel de l'aumônier suprême

1. L'Archevêque Lori choisit une ligne ou deux des Écritures (pour le mois prochain) tirées d'une des lectures de la messe dominicale.

2. L'archevêque donne une brève réflexion sur le texte

3. L'archevêque leur donne un défi ou deux à vivre pendant le mois à venir

4. Le mois suivant, le conseil se réunit et échange sur ce qu'a été l'expérience de vivre le défi (voir les instructions incluses)

5. Moyens de communication :

a. Envoi de courriel mensuel au grand Chevalier et à l’aumônier

b. Média sociaux

c. L’ACCOLADE

d. Columbia.

e. Rapport de l'aumônier

f. Page Web Construire l'Église domestique (BDC)

6. Réflexion mensuelle au cours de la réunion du Conseil (options) :

a. Pendant le message de l'aumônier (recommandé)

b. Pendant le rapport du grand Chevalier


Instructions

Pendant le message de l'aumônier ou le rapport du grand Chevalier :

1) Commencez par une prière de votre choix ou par celle-ci :

a. Faites le signe de croix

b. Prière : Viens, Esprit Saint. Nous te remercions de guider nos vies et nous prions pour avoir le courage dont le Vénérable Abbé McGivney a donné l'exemple afin de vivre notre foi pleinement à travers notre conseil, nos familles et dans la société. Puissent nos paroles aujourd'hui glorifier votre Sacré Cœur, et si nous avons eu de la difficulté le mois passé à vivre notre foi, aide-nous à ne jamais cesser de nous tourner vers toi et à toujours essayer encore.

2) Relisez Le défi mensuel de l'aumônier suprême du mois précédent

3) Invitez les hommes à parler de leur tentative de vivre le défi de l'aumônier suprême du mois passé.

a. Ne vous souciez pas de l'ordre dans lequel les hommes prennent la parole

b. Ce n'est pas un problème s'il y a un silence entre deux prises de parole

c. Essayez d'assurer que les autres écoutent quand un homme parle

d. Si quelqu'un ne veut pas parler, ce n'est pas un problème

4) Les hommes peuvent tout-à-fait s'adresser des commentaires (encourageants) les uns aux autres s'ils le souhaitent

5) À la fin, lisez le défi mensuel de l'aumônier suprême pour le mois suivant

6) Terminer avec cette prière

a. Demandez aux hommes s'il y a une chose pour laquelle ils voudraient que le groupe prie

b. Prière : Notre Père qui êtes aux Cieux, nous Vous remercions de ce temps passé avec nos frères. Nous Vous demandons d'avoir pitié de toutes ces personnes et des intentions pour lesquelles nous avons prié. Donnez-nous la persévérance pour vivre le défi du mois prochain, et pour nous rappeler qu'en faisant cela nous sommes unis avec nos frères Chevaliers autour du monde.

c. Faites le signe de croix


Le défi de ce mois

Janvier 2019

« Comme tout le peuple se faisait baptiser et qu’après avoir été baptisé lui aussi, Jésus priait, le ciel s’ouvrit. L’Esprit Saint, sous une apparence corporelle, comme une colombe, descendit sur Jésus, et il y eut une voix venant du ciel : “Toi, tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie.” » (Évangile du 13 janvier, Lc 3, 21-22)

Réfléchissez. Vous voyez-vous vraiment comme un fils bien-aimé en qui votre Père céleste trouve sa joie ? Pour être honnête, la plupart des hommes, y compris l’archevêque, traversent des périodes où il semble que nous ne sentons pas que notre père trouve en nous sa joie. Peut-être nous voyons-nous comme des hommes qui se sont faits tout seuls et qui ne doivent rien à notre père. Peut-être n’avons-nous pas fait l’expérience de l’amour avec notre père et l’idée même d’être aimé nous semble absurde. Peut-être qu’à la place des paroles réelles de Jésus, nous entendons : « Toi, tu es mon fils entêté, qui me déçoit beaucoup ». Pourtant, nous savons que nous avons été baptisés dans le Christ et que nous partageons son identité en tant que fils bien-aimé. Être des fils bien-aimés est la base de notre identité. La simple réalité est que notre Père du ciel trouve en vous sa joie.

Défi de l’Aumônier suprême, Mgr William E. Lori :

Ce mois-ci, je vous mets au défi d’entendre notre Père du Ciel vous dire ces paroles, à vous personnellement : « tu es mon fils bien-aimé » - et de réfléchir à votre identité en lui. Je vous recommande de le faire, si possible, dans l’adoration. Deuxièmement, je vous mets au défi de passer du temps avec quelqu’un qui vous aime de manière inconditionnelle. Demandez-lui pourquoi. Sa réponse devrait vous donner un petit aperçu de l’amour inconditionnel de Dieu pour vous.


Les défis précédents

Décembre 2018

Novembre 2018

Octobre 2018

Septembre 2018

Août 2018

Juillet 2018